Madame N. victime d’un accident de la vie privée en 2015

Alors que j’effectuais des tâches ménagères à mon domicile, j’ai été victime d’une chute qui m’a occasionné une fracture de l’épaule gauche.

Je ne savais pas vers qui m’orienter pour obtenir une indemnisation de mon préjudice. Je me suis donc adressée à Me LEON, avocate spécialisée dans l’indemnisation des victimes de préjudice corporel qui a su me guider jusqu’à l’obtention d’un dédommagement.

Je souhaite donc remercier Me LEON pour le travail qu’elle a accompli.

Dans les faits, il s’agissait d’une jeune femme qui effectuait des tâches ménagères à son domicile quand soudainement elle glissa.

Sa chute a engendré notamment une fracture céphalo-tubérositaire chirurgicale de l’épaule gauche.

Avant son accident, elle avait contracté une assurance « accidents de la vie privée » auprès de sa compagnie d’assurances.

A la suite d’une expertise amiable, les conclusions médicales légales suivantes ont été rendues :

– Arrêt de Travail Imputable : du 17.05.15 au 04.04.17

– Consolidation médico-légale : le 04.09.2018

– Pretium Doloris : 4/7

– Préjudice esthétique : 1,5/7

– Préjudice d’agrément pour la pratique de la danse orientale

– Incidence professionnelle : la blessée ne peut exercer un travail justifiant des manipulations ou le port de charges avec le membre supérieur gauche

– Aide humaine médicalement justifiée, deux heures par jour du 17.05.15 au 30.07.15, une heure par jour du 06.01.17 au 06.06.17, trois heures par semaine à titre viager à compter du 07.06.17

– A.I.P.P. : 17% en droit commun

Mme N. a pu obtenir une indemnisation de son préjudice de l’ordre de 170 000€.